Bandeau
Éducation à la Défense et à la Sécurité nationale
Site non officiel
Descriptif du site
Un mémorial pour les soldats tombés en OPEX (novembre 2019)
Article mis en ligne le 2 novembre 2019
dernière modification le 11 novembre 2019

par Nghia NGUYEN

(Source - Le Parisien)

 

Le lundi 11 novembre 2019 sera inauguré le mémorial des militaires tombés durant les opérations extérieures (OPEX). Projet monumental inspiré par le Général d’armée (2S) Bernard THORETTE, mis en œuvre à partir de 2011 par le MINARM, le mémorial a vu son chantier officiellement ouvert en 2017. Un tel délai entre la décision de construire un mémorial et son inauguration officielle s’explique par l’achoppement des discussions quant au choix d’un site parisien intra-muros, porteur d’une dimension historique, visible et facile d’accès et qui soit accepté par les riverains. Finalement, c’est dans le parc André Citroën (XVe arrondissement), plus particulièrement dans le jardin « Sous-lieutenant Eugénie-Malika Djendi », que sera bientôt érigé le mémorial en question.

Commémorant le sacrifice des soldats français tombés en OPEX depuis 1963, ce monument était réclamé depuis longtemps par les familles et les associations de vétérans. Cependant c’est avec l’intensification de l’engagement de nos forces armées dans les opérations extérieures - depuis la fin de la Guerre froide - et avec la hausse mécanique des pertes humaines, que le projet du Général THORETTE finit par prendre une forme concrète.

Réalisé par le sculpteur Stéphane VIGNY, le mémorial se présente comme un ensemble en bronze où six militaires - 5 hommes et une femme à échelle humaine et représentant les trois armées (Terre, Air, Mer) – portent un cercueil invisible. Ce dernier représentant le sacrifice de la communauté militaire pour défendre les intérêts de la France dans le monde, ainsi que sa participation internationale à la résolution des conflits et des crises. À cette statuaire s’ajoute une deuxième partie constituée d’un mur où figureront les noms des militaires tombés sur 17 théâtres d’opération extérieure depuis la fin de la Guerre d’Algérie. 548 noms seront ainsi gravés sur 37 plaques à la date de l’inauguration du mémorial (1).

Monument sobre et équilibré entre réalisme et abstraction, témoignant de la reconnaissance de la Nation envers ses enfants, le mémorial des soldats tombés en OPEX est d’emblée classé comme le dixième haut lieu de la mémoire nationale. Mais alors que les mémoriaux se rapportaient jusqu’à présent à une guerre achevée, entrant pleinement dans l’Histoire, celui du Parc André Citroën présente cette particularité de relever d’évènements encore en cours et dont on ne pourra fixer au 11 novembre prochain une date d’achèvement. Comme pour nous le rappeler au jour même de notre rédaction, le Brigadier Ronan POINTEAU du 1er Régiment de Spahis de Valence était tué par un IED au Mali.

__________

  1. Cf. Une partie de ces noms figure sur le mémorial de ce site.

Genèse du projet

À l’image de leur modèle

De masques et de cire

 


En passant par l’Histoire

Sites favoris



IHEDN


Garde nationale


Réserve citoyenne


CAJ


CAJ


Fondation pour l'École


Espérance banlieues

Espérance ruralités

Cap Jeunesse


pucePlan du site puceContact puce

RSS

2016-2019 © Éducation à la Défense et à la Sécurité nationale - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.60