Bandeau
Éducation à la Défense et à la Sécurité nationale
Site non officiel
Descriptif du site
Les Classes de Défense et de Sécurité Globale
Article mis en ligne le 18 mars 2018
dernière modification le 28 mars 2018

par Nghia NGUYEN

 

À la recherche d’une autorité perdue

La multiplication de formations ou de dispositifs mettant en relation l’Armée et l’Éducation nationale, donne une relative consistance aux différents protocoles interministériels et on ne peut que s’en féliciter. Elle est surtout le signe visible d’une demande croissante de « militarité » : une notion dans laquelle de plus en plus cherchent et retrouvent des vertus fondamentales (1).

Que ce soit les EPIDE, les fondations Espérance banlieues et ruralités ou les Classes de Défense et de Sécurité Globale (CDSG), il est, au fond, guère étonnant de voir monter en puissance cette demande de militarité alors que les forces armées demeurent la dernière institution exprimant l’idée d’autorité autour d’un Bien commun nettement identifié, ce que n’incarne plus l’École de la République depuis longtemps. Les sondages du CEVIPOF montrent ainsi que la confiance des Français envers l’Armée est de loin très supérieure à celle accordée à l’Éducation nationale : 75% contre 65% en décembre 2017 (2).

De nos jours, nous ne sommes donc plus à l’époque où l’Armée suscitait rejet et défiance au sein de la société. C’est même plutôt le contraire et cette évolution en accompagne une autre : celle d’un fossé qui n’aura cessé de se creuser ces dernières années entre les citoyens et la vie politique. À voir un tel rééquilibrage, on se réjouirait et la situation ne serait que justice si entre temps la déliquescence de l’idée même d’autorité n’avait fait entrer l’ensemble de la société dans une profonde crise de valeurs.

Il est ainsi devenu lieu commun de souligner anecdotes et faits divers qui, dans les enceintes des établissements scolaires, illustrent la crise d’une Éducation nationale témoin direct mais aussi actrice de cette destruction de l’autorité. Aujourd’hui, la multiplication d’expériences pilotes comme le croisement de regards disciplinaires et professionnels extérieurs à l’École s’imposent afin de sauver des parties de la population scolaire qui renvoient ni plus ni moins qu’à des parties de notre société en quasi sécession.

« Allons enfants ! » de Sylvie PERRIN

C’est au Lycée des métiers Japy de Lyon, avec des élèves de CAP vente, que la documentariste Sylvie PERRIN a réalisé un reportage sur une CDSG : « Allons enfants ! » (3) Durant deux années, la réalisatrice a suivi des lycéens en situation d’échec scolaire – si ce n’est en échec d’intégration -, qui recevaient deux heures par semaine le Lieutenant-colonel Denis COCHET. À charge pour l’officier de créer un lien de confiance et d’imposer des règles d’échanges et de savoir-être destinées à structurer et resocialiser ces jeunes. Un rapport – sur le fond - assez classique pour un officier guidé par l’exercice du commandement et un instructeur toujours appelé à devoir s’imposer auprès de la troupe. En uniforme, sur un ton franc et direct et appuyé par une équipe pédagogique motivée, le Colonel COCHET a ainsi animé non sans succès une CDSG, sensibilisant les élèves de CAP à la Nation, la citoyenneté et l’Histoire ; les emmenant aussi en visite sur des sites militaires et des lieux historiques.

Le documentaire de Sylvie PERRIN, soutenu par le Trinôme de l’académie de Lyon, a été diffusé pour la première fois sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes en novembre 2017. Il sera prochainement rediffusé - en avant-première nationale cette fois - à l’École militaire de Paris où il fera l’objet d’une table ronde abordant le dispositif des CDSG mais aussi la problématique des échanges entre l’Armée et la jeunesse (4).

Les CDSG : un dispositif qui date de 2005

Parti d’une initiative locale appliquée et évaluée à partir de 2005 (5), le dispositif des CDSG a, depuis, été officiellement institué par la convention-cadre du 8 mars 2011 signée entre M. Jean-Michel BLANQUER pour l’Éducation nationale (6), M. Éric LUCAS, Directeur de la Mémoire, du Patrimoine et des Archives (DMPA) ainsi que le Général de corps d’armée Bruno de SAINT-SALVY, représentant du CEMA.

Le principe d’une CDSG est de nouer un partenariat local entre une classe et une unité militaire. Inscrit dans le projet d’établissement et sur la base d’un volontariat, les élèves travaillent à la construction de ce partenariat sur un volume de deux/trois heures hebdomadaires. Concrètement, il s’agit :

  • D’entretenir un lien avec une unité (un régiment, une base, un bâtiment de la Marine nationale…) notamment lorsqu’elle est en opération.
  • De préparer et d’effectuer une visite annuelle de l’unité.
  • De préparer l’intervention de personnels de l’unité au sein de la classe.

S’inscrivant dans la promotion pour l’égalité des chances, le dispositif CDSG s’est révélé prometteur pour les établissements RAR (Réseau Ambition Réussite) et CLAIR (Collèges et Lycées pour l’Innovation, l’Ambition et la Réussite). Il n’est pas étonnant de l’avoir vu naître dans une académie telle celle de Nice où la proximité de la Marine nationale a favorisé l’initiative. L’académie de Poitiers n’est pas en reste, où le potentiel pour nouer de tels partenariats est élevé. Notamment dans le département de la Charente où l’empreinte militaire est forte entre la BA 709 de Cognac-Châteaubernard, le 1er RIMa et le 515e RT d’Angoulême, mais aussi divers éléments rattachés de la Marine nationale.

__________

  1. Cf. Lexique.
  2. Cf. SciencesPo [en ligne]. CEVIPOF [consulté le 18 mars 2018]. Baromètre de la confiance politique – Vague 9, p. 28. Disponible sur : http://www.cevipof.com/fr/le-barometre-de-la-confiance-politique-du-cevipof/resultats-1/vague9/ Selon les vagues de sondages réalisés, cette tendance se confirme depuis 2012.
  3. Cf. PERRIN (Sylvie), Allons enfants ! cocottesminute productions/France 3, 2017.
  4. Le jeudi 29 mars 2018 à 18.30 dans l’amphithéâtre Foch.
  5. C’est madame Christine FALLER, professeur d’Histoire-Géographie dans un collège de l’académie de Nice, qui en est à l’origine.
  6. Directeur Général de l’Enseignement Scolaire (DGESCO) en 2011.


En passant par l’Histoire

Sites favoris



IHEDN


Garde nationale


Réserve citoyenne


CAJ


CAJ


Fondation pour l'École


Espérance banlieues

Espérance ruralités

Cap Jeunesse


pucePlan du site puceContact puce

RSS

2016-2018 © Éducation à la Défense et à la Sécurité nationale - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.60