Bandeau
Éducation à la Défense et à la Sécurité nationale
Site non officiel
Descriptif du site
La bataille du Détroit de Blackett (1943)
Article mis en ligne le 18 décembre 2017
dernière modification le 4 mars 2018

par Nghia NGUYEN

Le croiseur USS Cleveland CL-55

 

Au lendemain de la bataille de la Mer de Bismarck, la Marine américaine coule deux destroyers japonais dans le Détroit de Blackett, entre les îles de Kolombangara et d’Arundel (archipel des Salomon).

Cette bataille navale inégale où la Task force 68 du Contre-amiral Aaron S. MERRILL (1890-1961) - constituée de 3 croiseurs et de 3 destroyers (1) – surprit les destroyers Murasame et Minegumo, se déroula dans la nuit du 5 au 6 mars 1943. Elle s’inscrit dans la campagne américaine visant à reprendre le contrôle des îles Salomon après la reconquête récente de Guadalcanal. L’action fut rapide, et ne laissa aucune chance aux bâtiments japonais qui venaient de ravitailler la garnison de Vila située sur l’île de Kolombangara.

La bataille de Guadalcanal avait montré pour la première fois qu’il n’était pas suffisant de débarquer des forces sur une île pour s’assurer la victoire. Il fallait aussi pouvoir ravitailler celles-ci et, pour cela, protéger la flotte chargée d’assurer la mise à terre des renforts et du matériel. C’était la mission du Contre-amiral MERRIL de veiller avec sa task force à la protection des convois et des troupes à terre, surtout depuis la désastreuse bataille navale de Savo (8/9 août 1942) où, en une nuit, la flotte japonaise coula 4 croiseurs lourds alliés (3 américains et 1 australien).

La bataille du Détroit de Blackett montre, cependant, que les Japonais ont perdu la maîtrise du ciel, et qu’opérer des missions de ravitaillement ou de débarquement de jour est devenu trop dangereux pour eux. Facteur encore plus inquiétant, les Américains ont sensiblement perfectionné la conduite de tir au radar depuis leur défaite de Savo, ce qui explique la brièveté de la confrontation.

La bataille du Détroit de Blackett accentue le désastre de la Mer de Bismarck - qui eut lieu la veille - où la Marine impériale avait déjà perdu une quinzaine de bâtiments : les Américains anéantissant en pleine mer les renforts d’une division d’Infanterie.

  1. Les croiseurs sont les USS Montpelier, Cleveland et Denver. Les 3 destroyers sont les USS Conway, Waller et Cony.

__________

Bibliographie

  • BERNARD (Nicolas), La Guerre du Pacifique 1941-1945, Tallandier, 2016, 512 p.
  • WILLMOTT (Hedley Paul), Atlas des guerres. La Guerre du Pacifique 1941-1945, Éditions Autrement, 2001, 224 p.

 


En passant par l’Histoire

Sites favoris



IHEDN


Garde nationale


Réserve citoyenne


CAJ


CAJ


Fondation pour l'École


Espérance banlieues

Espérance ruralités

Cap Jeunesse


pucePlan du site puceContact puce

RSS

2016-2019 © Éducation à la Défense et à la Sécurité nationale - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.60