Bandeau
Éducation à la Défense et à la Sécurité nationale
Site non officiel
Descriptif du site
La mort du Lieutenant Roland GARROS (1918)
Article mis en ligne le 5 octobre 2017
dernière modification le 20 octobre 2017

par Nghia NGUYEN

 

Pour beaucoup, le nom de Roland GARROS renvoie davantage à une compétition de tennis et non à une courte, mais riche, existence qui s’est confondue avec les débuts de l’aviation.

Grand amateur de sports mécaniques (cyclisme et automobile), Roland GARROS est très rapidement attiré par l’aviation naissante. Pilote recordman, il participe à de nombreux meetings aériens et franchit pour la première fois la Méditerranée par la voie des airs le 23 septembre 1913.

Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, il est pilote de guerre et met au point le premier système de tir à travers l’hélice (1). Fait prisonnier en avril 1915, il parvient à s’évader d’Allemagne au début de l’année 1918. Il réintègre les forces aériennes mais avec une santé dégradée et sans avoir pu complètement maîtriser – du fait de sa longue captivité - les rapides progrès de l’aviation de combat. Le 5 octobre 1918, il est abattu dans un combat aérien au-dessus de Saint-Morel/Vouziers dans les Ardennes. Avec 4 victoires au tableau, GARROS n’était pas encore un « as » (2), mais c’est un grand nom de l’histoire de l’aviation qui disparaissait ce jour-là.

  1. En fait, Roland GARROS installe des déflecteurs métalliques sur les pales afin de dévier les balles. C’est Anthony FOKKER (1890-1939) qui met au point un véritable système de tir synchronisé entre la mitrailleuse et l’hélice.
  2. Il fallait atteindre le seuil des 5 victoires confirmées pour devenir un « as ».

__________

Ressources

 

  • Conçu par la Société Pour l’Aviation et ses Dérives (SPAD), le SPAD S.XIII arrive tardivement dans le conflit (déploiement à l’automne 1917), mais il bénéficie des rapides progrès que réalisent alors les avions de combat. Puissant, rapide, bien armé avec deux mitrailleuses Vickers synchronisées de 7,7 mm, il devient le cauchemar des Albatros allemands. Taillé pour la chasse, il est le premier véritable intercepteur.

La Grande Patrouille (marche de l’Armée de l’Air)


En passant par l’Histoire

Sites favoris



IHEDN


Réserve citoyenne


CAJ


CAJ


Fondation pour l'École


Espérance banlieues

Espérance ruralités

Cap Jeunesse


pucePlan du site puceContact puce

RSS

2016-2018 © Éducation à la Défense et à la Sécurité nationale - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.60